La loi Madelin votée en 1994 a pour objectif de combler les différences de traitement entre les salariés et les travailleurs indépendants par rapport au financement de la protection sociale. Depuis l’entrée en vigueur de cette loi, les TNS ont la possibilité de déduire de leur bénéfice imposable les cotisations versées au titre des garanties retraite, prévoyance et frais de santé complémentaires.